dimanche 1 avril 2018

Quand Gide portait moustaches

Le club des longues Moustaches, Michel Bulteau
La petite vermillon, La Table Ronde, 208p., mars 2018
ISBN : 9782710387169


Re-voici le livre érudit, décalé et rare d'un auteur qui ne l'est pas moins... Le club des longues Moustaches, de Michel Bulteau, reparaît en poche dans la collection "La petite vermillon" à La Table Ronde.

Michel Bulteau est l'un des derniers poètes-personnages des grands mouvements littéraires, l'un des seize co-auteurs du Manifeste électrique aux paupières de jupes paru en 1971 aux éditions du Soleil Noir, témoignage d'une époque désarticulée dans lequel la "génération noire" jette un pont entre le surréalisme et la beat generation.

En 1988, entre un volume de poèmes, un essai sur Toulet et une biographie de James Dean, Michel Bulteau publie Le club des longues Moustaches, empruntant son titre à une expression forgée par Paul Morand dans un article sur Venise. Ce club rassemble les écrivains qui avaient pour point commun l'amour de la Sérénissime et le port des bacchantes.

Henri de Régnier, Jean-Louis Vaudoyer, Edmond Jaloux, Émile Henriot, Charles du Bos, Francis de Miomandre mais aussi André Gide et de nombreux autres promènent leurs moustaches et leurs airs dandies dans ce petit essai en forme de bijou, vivant camée d'une époque, de lieux et d'une idée de la littérature à jamais enfouis.

Lire les premières pages.


Gide laisse pousser sa moustache autour de 1890 
pour mieux infiltrer les milieux littéraires, 
mais, précurseur d'une nouvelle littérature, 
se fera glabre vers1907.

Aucun commentaire: